Communiqué de presse - FCPE 76

Publié le par FCPE Dieppe

Logo-FCPE-76-copie-3.JPGL’absence de concertation conduit au désordre !

 

Madame le Recteur avait fixé la demi-journée banalisée pour la consultation nationale sur le projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture au vendredi 10 octobre 2014 après-midi, jour des élections de parents d’élèves, pour tous les collèges et toutes les écoles de l'académie. Les élèves ne devaient pas être accueillis cet après-midi-là.

Malgré nos multiples alertes dès le 24 sept. (FCPE 27) et le 26 sept. (FCPE 76) et face à cette annonce tardive, Madame le recteur n’a pas daigné répondre à nos sollicitations.

Madame le recteur de l’académie de Rouen a imposé, sans aucune concertation, aux élèves, aux parents, aux enseignants, aux personnels de direction et même aux élus cette demi-journée banalisée.

Il aura fallu l’intervention du cabinet de Madame la Ministre de l’Education Nationale pour que Madame le recteur décide, bien trop tardivement, de changer de date.

Au-delà du mépris affiché à l’égard des parents d’élèves et de la communauté éducative, cette nouvelle annonce tardive va provoquer une désorganisation qui aurait pu être évitée.

Alors que, majoritairement, toutes les académies, sauf celle de Rouen, ont choisi le mercredi 8 ou 15 octobre pour réunir leurs personnels, un mercredi après-midi aurait facilité la vie des établissements scolaires comme celle des parents d’élèves.

Nous regrettons cet amateurisme qui crée le désordre dans les établissements scolaires de Haute Normandie qui aurait pu être évité si Madame le recteur avait su écouter tous les partenaires de la communauté éducative et notamment la FCPE.

Il est urgent de mettre au centre des préoccupations du rectorat l’intérêt et la réussite des élèves de Haute Normandie, qui passe aussi par le respect du rôle des parents d’élèves.

Commenter cet article